Les accidents de la circulation au Cameroun 2005-2011

Depuis janvier 2005, le Cameroun enregistre plus de 180 accidents par mois sur ses routes

De 2005 à 2011, le Cameroun a enregistré 23533 accidents sur ses routes, soit une moyenne d'environ 280 accidents par mois

On peut noter que le nombre d'accident mensuel le plus élévé a été relevé en mars 2005 (395 accidents); tandis que le plus petit a été revelé en juin 2009 (188 accidents)

2005, une année de tous les dangers

L'année 2005 s'est revelé être une année particulièrement sombre sur nos routes. On y a enregistré 3862 accidents.

A contrario, l'année 2007 a enregistré le moins d'accidents pendant la même période

Janvier, un mois record

De 2005 à 2011, c'est pendant le mois le mois de janvier qu'on enregistre le plus d'accidents routiers.

Toutefois, on peut noter que les mois de décembre à mars ainsi que que le mois d'août ont enregistré chacun plus de 2000 accidents. Remarquons que ces périodes coïncident avec les fêtes de fin d'années, la fin des vacances ainsi que les préparatifs de rentrée scolaire.

Tendances et prévisions

L'évolution du nombre d'accidents au Cameroun depuis 2005 présente un très légère tendance à la baisse. Toutefois, cette tendance à la baisse observée n'est pas statistiquement significative. En effet, on peut relever une baisse sensible du nombre d'accidents entre 2005 et debut 2008, puis une hausse au courant de l'année 2008, suivie d'une baisse très sensible pendant le premier semestre de l'année 2009. depuis lors on note une légère remontée du nombre d'accidents.

Par ailleurs,L'analyse de la serie chronologique du nombre d'accidents de 2005 à 2011 nous permet de suggerer que cette dernière peut être associée à un processus auto-regressif d'ordre 1 (AR(1)). Le choix de ce modéle est suggéré puis conforté par l'étude du variogramme de la serie chronologique, sa fonction d'auto-corrélation significativement nulle à partir du rang 2, ainsi que par le test de blancheur des résidus qui nous amène à ne pas rejeter l'hypothèse que les résidus issues de l'ajustement par AR(1) soient issues d'un bruit blanc.

Nous pouvons donc, une fois le modèle choisi et ses parametres réajustés par maximum de vraissemblance, suggerer que le nombre d'accidents au Cameroun au cours d'un mois donné $N_t$ dépend de celui enregistré le mois précédent $N_{t-1}$.

$N_t$=281,6469+0,484\times N_{t-1}+\epsilon(t)$ $\epsilon$ étant un bruit blanc

Sur la base de ce modèle, les estimations de Yules-Walker nous permettent de prévoir une tendance baissière du nombre d'accidents sur les 6 prochains mois, avec un degré de confiance de 95% (soit une marge d'erreur comprise entre 35 et 40 unités)